taux d'intéret

Taux d’intérêts : tout sur les tendances 2019

Taux d’intérêts : tout sur les tendances 2019
5 (100%) 1 vote

Avoisinant actuellement les records historiquement bas de l’automne 2016, les taux d’intérêt vont-ils répondre au contexte actuel ? Celui-ci pourrait en effet changer la donne en provoquant un sursaut des taux d’intérêts des crédits immobiliers pour l’année prochaine. Alors les taux vont-ils encore longtemps se maintenir à ce niveau malgré une croissance économique qui se ravive lentement mais sûrement ? Éléments de réponse et perspectives pour  la tendance des taux en 2019 !

La stabilisation des taux d’intérêts

Face à une conjoncture qui s’améliore depuis maintenant deux ans, nombreux sont les spécialistes qui annoncent à qui veut l’entendre, et depuis déjà plusieurs mois, la hausse prochaine et inévitable des taux de crédit.

Cependant ceux-ci restent étonnamment stables malgré le regain progressif que connaissent la croissance économique, l’inflation et les taux obligataires. Ainsi, selon plusieurs observatoires officiels, le taux moyen toutes durées confondues est resté stable entre le 3e trimestre 2017 et le 3e trimestre 2018, entre 1,40 et 1,45 %.

 

taux d'intéret

 

L’opportunité que cela représente pour les emprunteurs immobiliers est d’importance. En empruntant à un taux d’intérêt inférieur au taux de l’inflation, ceux-ci peuvent espérer rembourser, grâce au retour de cette dernière, leur crédit immobilier. En effet, la hausse des salaires suit peu ou prou l’inflation et peut, si elle est supérieure aux taux de d’intérêts appliqués, réduire le coût réel du crédit.

Le frémissement des taux en 2019

L’Observatoire Crédit Logement et d’autres observateurs aguerris se veulent rassurants : pas de sursaut en 2019 mais une remontée tout en douceur des taux. Les experts les plus téméraires vont jusqu’à avancer des chiffres : selon eux, la moyenne annuelle ne devrait pas excéder les 2%.

Un frémissement certes. Bien loin de l’envolée que certains annoncent comme inéluctable après une période de stabilité si importante. Les investisseurs particuliers qui veulent mettre en œuvre un projet immobilier doivent profiter de cette conjoncture encore très favorable pour contracter des crédits aux conditions optimales.

En jouant sur le levier des durées, et sur la qualité des profils clients, le taux moyen pourra toujours osciller sous la barre des 2 %  pour un remboursement de 20 ans. Au-delà de cette durée, il sera encore possible de d’obtenir des décotes très intéressantes en 2019 et de tomber aux alentours de 1,60 %.

L’observatoire Crédit Logement remarque que le niveau très bas des taux se double d’un effet d’allongement sur la durée des crédits qui sont accordés. Cette dernière évolution s’explique facilement par l’augmentation des prix sur le marché immobilier et la baisse des dotations publiques attribuées pour l’accession à la propriété.

La BCE à l’origine d’une remontée inattendue des taux ?

Dans ce contexte si particulier, il ne faut pas sous-estimer les déclarations de la BCE laissant entendre son intention manifeste : revenir graduellement à une situation plus normale, c’est-à-dire à des taux d’intérêt plus élevés courant 2019.

L’inflation revient en force depuis quelques mois, rendant cette orientation tout à fait légitime d’un point de vue économique. Si les taux d’intérêt n’ont pas réagi pour l’instant, une politique volontariste de la BCE pourrait les faire sortir définitivement de leur léthargie.

Auteur de l’article : terredinfos

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de