Kyste sebace, une maladie cutanée

Le kyste sebace est une maladie cutanée présente, pour la plus grande majorité des cas, chez les hommes, du fait d’une épaisseur de peau plus importante que celles des femmes. Les femmes sont donc relativement épargnées par ce type de maladie. Le kyste sébacé est le plus courant de tous les espèces de kyste. Ce kyste epidermoide est le résultat d’une accumulation de sébum sous la zone cutanée formant un amas de graisse. Le kyste sébace ne survient qu’après l’adolescence, sa présence la plus couramment observée est localisée chez les sujets ayant eu des antécédents d’acné juvénile. L’apparition du kyste sebace est donc un phénomène exclusivement post-pubère et majoritairement masculin.

Kyste epidermoide : que se passe-t-il sous la peau ?

Un kyste epidermoide se forme à partir d’une glande sébacée dans la partie superficielle et graisseuse de la peau qui protège l’épiderme. Le kyste sébacé a l’apparence d’une grosseur de forme ronde et dure. Le kyste epidermoide se compose de sa paroi et de sa poche. Cette poche contient du sébum (couche graisseuse) et de la kératine. L’accumulation de ces deux substances se manifestent par une excroissance lorsque les voies de sorties du sébum sont bouchées, elle entraine alors un gonflement sous cutanée. Cette grosseur, parfois impressionnante (jusqu’à 2cm), peut conserver la même couleur que la peau mais prend bien souvent une couleur blanchâtre ou tendant vers le jaune. Les symptômes ne sont visibles que par une observation attentive à l’œil. Le kyste est indolore et ne provoque pas de douleurs particulières dans sa manifestation la plus courante.

Le Kyste sebace, ou se cache-t-il ?

Le kyste sébacé peut se trouver partout sur le corps, mais on constate que, pour bon nombre de cas, on trouve le kyste derrière l’oreille mais également sur d’autres parties telle que l’aine, la partie supérieur du dos, le cou, le buste et le cuir chevelu, plus difficilement détectable. Le Kyste sébacé est totalement bénin dans sa forme la plus habituelle. Il ne provoque pas de douleurs et est totalement indolore. C’est la raison pour laquelle il est détecté assez tardivement.

Kyste sebace traitement naturel : pourquoi traiter ?

Un traitement naturel du Kyste sébacé peut être préconisé à titre de prévention, pour prévenir d’une éventuelle infection. Même si un kyste epidermoide ne présente pas d’effets secondaires, il doit être surveillé. Mais dans la plupart des cas, c’est pour des raisons plus esthétiques que médicales qu’on désire le supprimer.

Voici quelques produits naturels à forte propriétés antibactériennes et antiseptiques pouvant traiter ce genre de maladies :

  • Le vinaigre de cidre (application cutanée plusieurs fois par jour)
  • L’Huile de ricin (application par compresse)
  • L’Aloe Vera (application cutanée plusieurs fois par jour)
  • L’Huile essentielle d’arbre à thé (application cutanée plusieurs fois par jour)
  • Bardane (préparée en infusion)

Des compresses chaudes peuvent être également appliquées par répétition pendant plusieurs quinzaine de minutes (deux à trois fois par jours) et peuvent se révéler être un traitement naturel du particulièrement efficace pour le kyste sébacé pour agir sur sa réduction et sa disparition.

Le Kyste sébacé, une maladie pas si bégnine

Le Kyste sébacé peut se révéler dangereux si l’on n’y prête pas une attention particulière. Dans les cas les plus sérieux, les régions concernées peuvent être infectées par la présence d’un grand nombre d’éléments bactériens.

En plus des symptômes les plus courants, d’autres complications peuvent survenir à la suite d’une infection :

  • Rougeurs
  • Douleurs spontanée
  • Douleurs au touché
  • Échauffement de la zone infectée
  • Fuite et présence de pus

Pour vérifier l’infection, il faut au préalable contrôler par une palpation sur la zone infectée pour savoir si elle provoque des douleurs ou présente un échauffement anormal, et ainsi procéder à un examen supplémentaire auprès d’un généraliste ou d’un spécialiste (dermatologue). N’essayez pas de faire sortir le pus par pression ou par une perforation car la plaie infectée peut-être le terrain privilégié d’autres infections qui viendraient se rajouter à votre kyste epidermoide. Il est également conseillé d’appliquer un antiseptique dès les premiers signes d’inflammation. S’il est avéré que votre kyste sébacé est infecté, un traitement doit être appliqué à votre infection.

Le Kyste sebace, un traitement chirurgical

Si le traitement naturel du kyste sébacé n’a pas donné de bons résultats, un traitement plus classique est généralement appliqué localement sur ce genre de kyste à l’aide d’un antibiotique ou d’un antiseptique selon la gravité de l’infection. Il existe un traitement antibiotique par voie générale, la prescription peut durer entre 5 à 7 jours. Si la diminution du kyste epidermoide n’est pas efficace, consulter un médecin ou un spécialiste, qui peuvent intervenir en drainant votre kyste soit l’aide d’une seringue, soit par une incision. Une intervention microchirurgicale peut être parfois nécessaire couplée généralement à une posologie.

Comment attrape-t-on un kyste sebace ?

L’apparition d’un kyste sébacé peut survenir à la suite d’une exposition au soleil et de coups de soleil. Les coups de soleil peuvent donc être un facteur encourageant, il vous faut donc éviter les expositions prolongées aux soleils en particulier en cas de fortes chaleurs.

Summary
Kyste sébacé, une maladie bénigne ou risque d'infection ?
Article Name
Kyste sébacé, une maladie bénigne ou risque d'infection ?
Description
Le Kyste sébacé, une maladie cutanée bénigne qu'il faut faire vérifier en cas de problèmes d'infections pouvant entrainer une intervention chirurgicale.
Author
Publisher Name
Terredinfostv
Separator image Publié dans Santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *