stage de survie

Stage de survie : comment cela se déroule ?

Aujourd’hui et plus que jamais, les émissions de survie passent fréquemment sur les chaines de télévision. S’il est vrai que la survie est véritablement l’enjeu en milieu supposé hostile, il faut constater néanmoins que le spectaculaire a parfois tendance à prendre le pas sur les gestes essentiels. En effet, il n’est point nécessaire de se conduire de manière imprudente, ou de manger n’importe quoi pour survivre dans la forêt par exemple. De plus, la probabilité de se perdre est tout de même infime, si certaines règles basiques sont respectées. Zoom sur le déroulement d’un stage de survie !

Se familiariser avec la nature

Une activité extrême à l’instar du stage en milieu hostile dure le plus souvent un week-end, mais peut aller parfois jusqu’à 5 jours en fonction de votre disponibilité et de la formule que vous avez choisie. Lors de l’aventure, vous pourrez vous détacher du monde citadin et vous concentrer pleinement sur ce qui vous entoure. Premier impératif en situation de survie : voyager léger. Pour le stage de survie, vous serez probablement amené à marcher sur une distance relativement longue et sur des terrains parfois accidentés, et vous pourrez assez vite regretter d’avoir emporté des affaires superflues.

Plus précisément, vous devez entre autres garder sur vous un couteau, une bâche, un duvet et un tapis de sol éventuellement, des vêtements confortables et résistants, des chaussures et chaussettes de randonnées, une lampe frontale, une trousse à bobos puis un kit « allume-feu ». Une fois sur les lieux de votre stage de survie, après avoir installé votre campement, il vous faudra partir en quête de nourriture.

stage de survie

Afin que vous puissiez vite vous adapter à l’activité extrême à laquelle vous participez, les moniteurs, qui sont généralement des passionnés de la nature (voyageurs expérimentés, chausseurs/pêcheurs, navigateurs, anthropologues, préparateurs physiques, anciens militaires, etc.) vous apprendront à chasser, pécher et à identifier les fruits comestibles. Ceux-ci vous apprendront également d’autres techniques qui vous seront très utile le temps de votre séjour.

Apprendre à vivre en pleine nature

Au cours d’un stage de survie, vous en apprendrez beaucoup sur la nature. Pour ce faire, vous participerez à des ateliers portant sur l’observation de la végétation, l’identification des traces d’animaux, l’utilisation d’une boussole et d’une carte, la collecte et le transport de l’eau, etc.

stage de survie

Par ailleurs, pour avoir une réaction adaptée face à certaines situations périlleuses, les moniteurs vous apprendront le maniement d’armes et bien d’autres techniques connexes. Vous pourrez apprendre le Bushcraft, l’art de vivre dans les bois avec des outils et méthodes primitives ou ancestrales pour un rapport originel avec la nature. Cela dit, un stage en milieu hostile, c’est beaucoup plus que les instructions des encadreurs, puisque vous aurez à effectuer des randonnées et vous aurez également des moments de partage d’expérience.

Enfin, si le stage de survie classique dans ses diverses variantes n’est pas encore pour vous une activité extrême, sachez qu’il y a également le stage « grand froid » qui est plus intense. Cependant quelle que soit l’option que vous choisirez, vous finirez l’aventure avec un réel sentiment d’accomplissement et des techniques pleins la tête. Pour en savoir plus sur le sujet, rendez-vous sur cette page.

Auteur de l’article : terredinfostv

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de