Société de nettoyage : le marché est-il concurrentiel ?

Société de nettoyage : le marché est-il concurrentiel ?
Rate this post

Les entreprises ont souvent recours à des professionnels pour effectuer des tâches ménagères dans les bureaux. Les avantages sont nombreux : gain de temps, efficacité et produits adaptés. Il est donc parfaitement bénéfique pour une entreprise de déléguer cette mission à des prestataires extérieurs.

 

Dans ce secteur, le marché est plutôt concurrentiel. Il n’est pas toujours évident de savoir vers quelle société de nettoyage se tourner pour obtenir le meilleur résultat.

 

Quels sont les différences au sein des sociétés de nettoyage ?

 

Les entreprises de propretés ont du travail. Les entrepreneurs ne peuvent pas assurer ces tâches même s’ils souhaitent réaliser des économies. Ils préféreront limiter les frais en réduisant les heures consacrées au nettoyage des bureaux, mais ils conserveront ces prestataires. En effet, les bureaux et la propreté de ceux-ci renvoient une image positive de la société. Vous pouvez vous renseigner sur les contrats liés à location de bureau pour optimiser les frais de ceux-ci via entreprise-et-compagnie.fr.

 

Une spécialisation particulière dans la profession

 

Selon l’activité des professionnels, la société de nettoyage est différente. Certains domaines nécessitent des compétentes particulières et spécifiques. Par exemple, l’entreprise de nettoyage des locaux du secteur médical (blocs opératoires, chambres stériles) doit pouvoir travailler sous certaines conditions d’hygiène très strictes.

 

Au contraire, une société qui intervient dans des locaux administratifs a des compétences différentes. Le secteur d’activité divise naturellement les sociétés de nettoyage selon leurs compétences propres.

 

Une offre de service diversifiée pour se démarquer

 

En 2003, les statistiques de l’INSEE recensaient plus de 13 000 entreprises dans le secteur. Pour se démarquer, une solution : l’innovation. Il faut proposer des alternatives différentes aux clients. Il s’agit notamment de proposer des services nouveaux comme le tri des déchets ou la réalisation de petits travaux au sein de l’entreprise cliente.

 

L’intérêt est de devenir un prestataire indispensable pour l’entreprise. Celle-ci doit pouvoir déléguer des tâches intéressantes pour la société.

 

Se lancer dans une société de nettoyage : les prérequis

 

Les investissements financiers à réaliser

 

L’une des raisons d’une concurrence accrue dans le domaine est certainement les investissements plutôt faibles, selon la taille de la société de nettoyage. En effet, pour prendre un exemple concret il faut compter environ :

  • 45 euros à 850 euros pour un chariot de ménage ;
  • 1 000 euros à 8 000 euros pour une auto-laveuse ;
  • 3 500 euros à 12 000 euros pour un karcher ;

 

Il faut ensuite prévoir les dépenses liées aux produits d’entretien du quotidien et un véhicule pour transporter les salariés et le matériel. Plus de précisions sont disponibles sur le site spécialisé de la fédération des entreprises de propreté et services associés monde-proprete.com.

 

Le tarif d’une société de nettoyage

 

Pour être sollicité par des clients, il faut proposer des prix en accord avec la concurrence puisque celle-ci fait rage. Aujourd’hui, il faut compter environ 15 euros à 25 euros hors taxes par heure de nettoyage.

La société qui possède des qualifications particulières comme celles consacrées aux services hospitaliers. Elle facture de manière plus importante l’heure de ménage, entre 25 euros à 50 euros selon les tâches à réaliser toujours hors taxes.

 

La rentabilité d’une entreprise de nettoyage

 

Le secteur est très concurrentiel parce que le secteur est porteur. Les entreprises ont besoin de prestataires efficaces toute l’année pour assurer le service de ménage de leurs locaux. Ces prestataires doivent être présents en permanence dans l’entreprise.

 

Ainsi, cette réussite professionnelle attire forcément les nouveaux entrepreneurs. Cependant, pour que la société de nettoyage fonctionne il faut avant tout que celle-ci soit sérieuse et compétente. Les salariés doivent être correctement formés. Il faut savoir gérer ses charges pour ne pas que celles-ci soient handicapantes ou dangereuses pour la société.

 

Auteur de l’article : terredinfos

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des