Paupière gonflée, comment se soigner ?

Paupière gonflée, comment se soigner ?
5 (100%) 2 votes

Il est très désagréable et handicapant de se retrouver avec une paupière gonflée…le pourtour de l’œil est une zone sensible, et lorsqu’une irritation se manifeste, l’œil devient rouge et larmoyant. Un œil gonflé, est un symptôme appelé « conjonctivite », celles-ci ne sont pas les seules infections pouvant entraîner des symptômes de larmoiement et de paupière gonflée. Parfois, cela peut provenir d’une infection ORL. Mais qu’est-ce qu’une infection ORL et dans quels cas peut-on avoir les yeux gonflés ?

Paupière gonflée, quels sont les symptômes ?

Il est en effet très fréquent lors d’un banal rhume de constater une paupière gonflée, rouge et larmoyante. Généralement, ce symptôme de paupière gonflée apparaît lorsque l’infection ORL est située dans une zone proche des yeux. Autrement dit lors par exemple des rhinites (inflammation de la muqueuse des fosses nasales) et des sinusites (infection d’un ou plusieurs des quatre sinus tous situés très près des yeux, sur le haut des joues, entre les sourcils, et juste sous l’arcade sourcilière). Il existe notamment une maladie nommée ethmoïdite dont le symptôme se manifeste par une paupière gonflée. Un œil gonflé est généralement douloureux et la zone concernée subie un échauffement, en plus de symptômes d’écoulement nasal, de fièvre et de maux de tête assez intenses. En fait, l’ethmoïdite est une inflammation de la muqueuse du sinus ethmoïdal, situé de part et d’autre du nez, aux coins interne des yeux.

Oeil gonflé, comment l’éviter ?

Afin d’éviter de d’attraper un œil gonflé il est important d’avoir une bonne hygiène de vie ! Pour éviter de subir tous les symptômes désagréables d’un œil gonflé, il est important d’avoir le meilleur système immunitaire possible. Il faut dormir suffisamment et faire le plein de vitamines naturelles ! Et prendre le soleil dès que possible. Rappelons que les virus et les bactéries sont contagieux. Il est donc indispensable de se laver les mains très régulièrement, surtout après avoir emprunté des transports publics. Et si par malchance vous attrapiez un rhume ou pire, il ne faut pas vous frotter les yeux sans vous être lavé les mains pour diminuer le risque d’un oeil gonflé. Pensez aussi à épargner votre entourage en plaçant bien votre coude devant votre visage lorsque vous toussez ou éternuez.

Paupière gonflée symptôme d’une infection ORL ?

Une paupière gonflée peut-être le signe d’une pathologie plus problématiques comme une ORL. ORL signifie oto-rhino-laryngologie. Lorsque l’on parle d’une maladie ou d’une inflammation ORL, les zones concernées se situent donc autour du nez, de la gorge et des oreilles. Parmi les maladies et infections ORL couramment rencontrées on trouve, selon la zone de la sphère ORL concernée, le rhume, l’angine, la rhinite, la sinusite, la laryngite, l’otite, la pharyngite, la rhino-pharyngite, la bronchite et des allergies variées. Toutes ces maladies de type inflammatoire peuvent être d’origine virale, bactérienne, allergène ou même dues à l’exposition prolongée à des particules irritantes (poussière, pollution). Elles peuvent être récidivantes, c’est-à-dire ponctuelles mais pouvant se répéter, ou chroniques, qui perdurent de manière quasi permanente. Lors d’une infection ORL, cela entraine un œil gonflé ou une paupière gonflé car l’organisme se défend et réagit à l’agression subie. Une inflammation de ce type qui provoque chaleur, gonflement (œdème), rougeur et douleur. Qui n’a jamais connu les vertiges de la fièvre et l’intense douleur liés à une otite ou d’une angine par exemple ? On s’en passerait bien ! Et on se passerait bien aussi du fait que ces inflammations, initialement ciblées au niveau de la sphère ORL, s’étendent parfois plus loin, atteignant ainsi les poumons ou les yeux.

Infection ORL, comment l’attrape-t-on ?

Lors des précédents exemples, les infections ORL conduisant au gonflement des paupières sont principalement d’origine virale ou bactérienne. Leur traitement fait intervenir des anti-inflamatoires et, dans le cas d’une infection bactérienne, des antibiotiques. Le but est d’éliminer les agents pathogènes, de diminuer la douleur, de faire baisser la fièvre et aussi de faire en sorte d’éviter les complications. Par exemple dans le cas d’une sinusite aiguë, maladie pouvant être l’évolution d’une rhinite aiguë banale, l’examen clinique et le traitement doivent faire en sorte qu’un œil gonflé n’évolue pas vers des troubles de la mobilité oculaire ou une baisse d’acuité visuelle, et il faut surveiller l’absence de syndrome méningé. Un patient atteint par une paupière gonflée peut risquer une infection ORL doit donc être mis en garde, sans pour autant l’affoler, au sujet de ces complications afin qu’il n’hésite pas à consulter de nouveau en cas d’apparition de symptômes neurologiques (céphalées, vomissements), oculaires (douleur lors du mouvement de l’œil gonflé) ou cervicaux (douleur au niveau de la nuque en bougeant la tête).

Pour se débarrasser d’une infection ORL précédant une paupière gonflée, il faut :
  • Prendre des anti-inflammatoires
  • Prendre des antibiotiques si l’origine est bactérienne
  • En cas de complications consulter un spécialiste pour examen

Nous avons aussi vu précédemment que les inflammations ORL pouvaient être due à des allergènes (rhinite allergique qui touche un français sur cinq) comme les pollens (rhume des foins), les poils d’animaux et les acariens, ou à des particules irritantes telles que celles que les particules fines responsables de la pollution de l’air et particulièrement présentes dans les grandes villes. Ainsi les personnes allergiques, chez qui la présence d’allergène provoque une réaction immunitaire anormale, parfois très forte, ou bien les personnes sensibles (nourrissons, enfants, personnes âgées, personnes asthmatiques), sont sujettes aux même types d’inflammations que celles résultant d’infections ORL par des virus ou des bactéries. L’organisme lance une défense immunitaire contre des corps étrangers inhalés présents dans l’air. Le nez et la gorge sont irrités, les yeux gonflés et larmoyants. Contrairement au cas d’une infection ORL bactérienne, il n’est pas nécessaire de prendre des antibiotiques. La prise d’anti inflammatoires (pour soulager) et d’antihistaminiques (pour diminuer les symptômes de l’allergie) est recommandée. Si vous ressentez une irritation du nez, de la gorge et que vous avez un œil gonflé, il est conseillé à titre préventif de se couvrir le nez et la bouche et d’éviter d’exposer les personnes fragiles durant les périodes ou dans les zones à risque.

Paupière gonflée ou œil gonflé, quels sont les remèdes ?

Enfin sachez qu’il existe des remèdes de grand-mère qui peuvent aider dans une certaine mesure. Pour aider l’organisme à se défendre contre une paupière gonflée ou une infection ORL, il est conseillé de boire des tisanes de thym en prévention et en traitement, le thym étant un anti-infectieux majeur. Il stimule aussi le système immunitaire. Le gingembre et l’ail sont aussi des aliments faciles à trouver et dont les propriétés antibactériennes et antiallergiques ne sont pas à négliger. Au rayon compléments alimentaires vous pouvez aussi vous procurer de l’extrait de pépins de pamplemousse qui grâce à ses propriétés anti-fongiques protège et aide l’organisme à lutter contre les infections ORL. Et pour soulager les paupières gonflées et brûlantes, appliquez plusieurs fois par jour des compresses tièdes à l’eau de bleuet ou de camomille.

Dans tous les cas, n’hésitez pas à demander l’avis d’un professionnel de la santé.

Pour terminer voici un document synthétique sur les infections ORL et une vidéo de conseil si votre enfant est atteint d’une infection ORL :

Separator image Publié dans Santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *