medecine et biodiversité

Médecine et biodiversité : la combinaison gagnante pour notre santé !

Depuis toujours, la médecine s’est tournée vers la nature pour trouver les médicaments à tous nos maux. Aujourd’hui, cette vérité est encore plus d’actualités que jamais.

Avec la place à part entière qu’occupe la biodiversité dans les recherches médicales et scientifiques, beaucoup de progrès ont été réalisés.

Nous évoquons ici avec un bref aperçu la relation étroite qu’il existe entre progrès de la médecine et le potentiel que nous apporte la biodiversité.

Médecine et biodiversité, impossible de les dissocier

Selon des sources, auprès des grands organismes de santé internationaux, la « bio-inspiration » et le « bio-mimétisme » ont permis de fournir des solutions optimisées pour la production de l’ensemble des espèces connues de l’écosystème soit près de 10 millions d’espèces. Autrement dit, les scientifiques peuvent largement disposer de toutes les espèces connues qu’ils souhaitent, pour trouver un remède à toutes les maladies de l’espèce humaine.

medecine et biodiversité

Cette combinaison permet donc d’améliorer, avec encore plus d’efficacité, les soins prodigués par les experts de la santé, l’allopathie en règle générale, discipline exercée par des professionnels de santé comme le médecin généraliste ou le médecin généraliste de garde.

La biodiversité, l’avenir de la science

Bon nombre de maladies incurables (cholera, paludisme etc.) font des millions de victimes chaque année. Avec l’utilisation accrue de la biodiversité dans le traitement des maladies, de grands espoirs sont possible, et l’on peut imaginer voir le taux de mortalité due à l’absence de traitement efficace, diminuer considérablement.

En effet, selon des experts, il est maintenant possible de trouver des médicaments permettant de traiter le diabète, l’hypertension artérielle ou encore certaines douleurs neuropathiques, grâce à la découverte de molécules dans des venins provenant des espèces animales.

Et on parle même de trouver un jour le remède à certains cancers. A titre d’exemple, des essais ont déjà été menés pour tester la Palytoxine (molécule issue des coraux) sur le glioblastome, un développement cancéreux localisé dans le cerveau.

Associations et campagnes de protection de la biodiversité

Aujourd’hui, les dégâts sur la faune et la flore sont énormes, lesquels sont évidemment causés par les êtres humains. A titre d’exemple, dans les Caraïbes, des experts ont trouvé un traitement contre le Sida avec l’AZT ou l’azidothymidine grâce à une éponge marine des Caraïbes, source de l’AZT, espèce menacée de disparition actuellement.

Il existe de nombreux exemples de ce genre. Il y a notamment la grenouille Rheobatrachus silus (batracien) provenant d’Australie, détient la solution contre l’ulcère de l’estomac, des chercheurs ont tout même réussit l’exploit de recréer un embryon pour exploiter cette espèce.

Le Rheobatrachus silus

On remarque également que les patients en présence d’espace vert ont des besoins moindres en termes de prise d’antalgiques. Tout cela prouve à quel point la nature est un allié puissant pour la santé des hommes. C’est la ressource principale de tous nos médicaments. Malheureusement, elle n’est pas inépuisable.

Face à ce danger, que beaucoup ne semblent pas encore prendre la mesure aujourd’hui, de nombreuses associations se donnent la main pour préserver la biodiversité, et donc l’avenir de la médecine, qui dépend complétement de l’avenir de la faune et de la flore.

 

Auteur de l’article : terredinfostv

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de