auto entrepreneur

L’obtention du statut auto entrepreneur, comment procéder simplement ?

L’obtention du statut auto entrepreneur, comment procéder simplement ?
5 (100%) 3 votes

Depuis quelque temps, vous avez envie de nouveaux challenges ou simplement de concrétiser une envie, une idée qui vous tient à cœur depuis longtemps. Tentez l’extraordinaire aventure de l’entrepreneuriat et obtenez facilement votre statut auto entrepreneur.

L’auto-entreprise : l’aventure d’une vie…

Il est bien difficile d’expliquer pourquoi l’on décide un jour de se lancer dans la grande aventure de l’entrepreneuriat. Besoin de liberté, de nouveaux challenges, de concrétiser une idée à laquelle on pense depuis longtemps, voire un peu de tout cela à la fois.

Pourtant, si l’idée est bien là, sa concrétisation nous semble tout aussi inaccessible que l’ascension du mont du Kilimandjaro. La peur de se tromper, de ne pas réussir, celle d’investir ses économies dans un projet auquel on ne croit que timidement peuvent être autant de raisons qui nous éloignent du projet passionnant, mais ô combien intimidant, de l’adoption du statut auto entrepreneur, simplifié avec espace-autoentrepreneur.com.

Être entrepreneur, c’est d’abord vaincre les idées reçues

Pourtant, les milliers de nouvelles immatriculations d’entreprises enregistrées chaque année prouvent que d’autres y parviennent. D’ailleurs, une étude publiée en 2017 par la Direction des Statistiques, des Études et de la Prévention de l’ACOSS met en exergue l’importance de l’auto-entreprise dans la création d’entreprises en France, avec une hausse enregistrée de 7 % pour l’année 2016 par rapport à 2015. Alors, pourquoi pas vous ?

De plus, pour vous rassurer quant à votre situation financière, sachez qu’il vous est possible de cumuler le statut auto entrepreneur avec celui de salarié. Cela permet, dans un premier temps, de vous lancer et tester votre idée sans tout abandonner d’un coup. Cependant, pour développer davantage vos services et votre clientèle, il vous faudra bien un jour faire un choix… Découvrez toute la vie des entreprises sur Entrepriseetcompagnie.fr.

Entreprendre : des statuts différents en fonction des métiers

Votre décision est prise. Vous allez adopter le statut auto entrepreneur. Félicitations !
Si le statut est très simplifié pour ce qui est des démarches administratives à réaliser, il y a quelques exigences s’agissant de certains métiers où un niveau de qualification est à justifier, notamment pour les métiers d’artisanat. Ces derniers nécessitent une inscription au répertoire des métiers (RM) et la réalisation d’un Stage Préparatoire à l’Installation (SPI), vous pouvez visiter la page suivante.

autoentrepreneur

Par ailleurs, sachez que le statut auto entrepreneur n’est pas une forme juridique ; votre micro-entreprise ayant le statut d’entreprise individuelle. Mais, il est « un régime simplifié de déclaration et de versement des cotisations et contributions sociales par un prélèvement proportionnel au chiffre d’affaires, selon le principe : pas de chiffre d’affaires, pas de cotisations ».

Les spécificités du régime micro-entrepreneur

1. Aucune TVA
Ce statut n’est soumis à aucune TVA. Ainsi, le micro-entrepreneur ne déclare, ne facture, ni ne récupère aucune TVA.

2. Un CA plafonné
Le seuil de CA pour 2018 est fixé à :
– 70 000 euros pour les prestations de services relevant de la catégorie BIC et professions libérales relevant de la catégorie des bénéfices non commerciaux (BNC) ;
– 170 000 euros pour la catégorie de bénéfices industriels et commerciaux (BIC).

3. La déclaration du CA
Selon votre choix, elle peut être mensuelle ou trimestrielle même si vous n’avez pas de CA.

Alors, comment réaliser sa déclaration simplifiée ?

En principe, toute personne peut réaliser sa déclaration simplifiée pour obtenir son statut auto entrepreneur sur les sites gouvernementaux. Toutefois, ces derniers offrent une pléthore d’informations généralistes qui ne me permettent pas forcément de s’y retrouver. En effet, ces informations n’éludent pas toujours les questions très spécifiques que l’on est en droit de se poser par rapport à sa propre activité. Par exemple, un rédacteur est un professionnel libéral, artisan ou réalisant une activité commerciale ?

Voilà pourquoi, il peut sembler judicieux de s’en remettre à un prestataire qui offre une solution clé en main : conseil sur le choix du statut de l’entreprise (EI, EIRL,…), démarches simplifiées auprès de tous les organismes d’état (registre du commerce, sécurité sociale, impôts…).

Généralement, la plateforme vous propose de vous inscrire à différentes formules pour des tarifs très modestes. En moyenne, il faut compter 55 euros, par exemple, pour un Pack Devenir auto-entrepreneur conçu par Espace Auto-Entrepreneur. Ce pack comprend la prise en charge en charge de votre dossier par un formaliste, la vérification de votre dossier, la mise en place de l’ACCRE si vous en êtes bénéficiaire et l’inscription au statut auto entrepreneur. Alors, prêts à vous lancer ?

Auteur de l’article : terredinfos

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Emma Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Emma
Invité
Emma