erable du japon

L’erable du Japon : un arbuste au mille secrets

L’erable du Japon : un arbuste au mille secrets
5 (100%) 2 votes

L’erable du Japon est une raison de plus pour s’émerveiller de notre nature en particulier lorsque la belle saison nous fait l’honneur de sa présence.

Rien de mieux qu’un jardin resplendissant et chaleureux, égaillé et parsemé de fleurs, de plantations, d’arbustes et d’arbres en tout genre, ou se mêlent diverses couleurs et formes, et se prélasser au beau milieu de ce spectacle que nous offre notre mère nature !

L’erable du Japon : origines et particularités

L’erable du Japon est un arbuste au feuillage caduc, apparu en Asie de l’Est (Japon, Corée, Chine) faisant parti de la famille des Acers ou Acéracées, le nom latin de l’érable.

En avril, les feuilles de l’érable du Japon prennent une jolie couleur rouge avant septembre qui est la période de fruitaison.

erable du japon

Du fait de sa croissance lente et sa petite taille, il peut intégrer aussi les petits jardins de ville, les terrasses ou encore même les grands balcons.

Une centaine de variétés d’érable du Japon

Il existe plus d’une centaine de variétés existantes d’érables du Japon. Peut être cité, par exemple, l’Acer palmatum Dissectum, qui comporte un feuillage de couleur verte capable de devenir orangé durant la période automnale. Identique à l’Acer palmatum Dissectum, l’Atropurpureum possède quand à lui un feuillage pourpre ; l’Acer palmatum Beni-Maïko, pourpré au niveau du feuillage dès les premières lueurs du printemps jusqu’en été, jusqu’à nous redonné une couleur rougeâtre et flamboyante en automne, la boucle est bouclée ^^

Enfin, l’Acer palmatum Carminium, doté de feuilles aux couleurs rosâtres puis jusqu’à devenir verte en été.

Les espèces les plus courantes :

  • L’Acer palmatum Dissectum
  • L’Acer palmatum Dissectum Atropurpureum
  • L’Acer palmatum Beni-Maïko
  • L’Acer palmatum Carminium

La popularité de l’erable du Japon

L’erable du Japon est résistant au froid et peut se planter dans le jardin, en bac sur une terrasse ou un balcon. Cet arbuste apprécie les surfaces riches, généreusement drainé et humifère. L’érable du japon craint le soleil  en période caniculaire, la brûlure du feuillage est consécutive à sa chute.

Selon les espèces, les semis doivent être préparés de préférence au printemps, à l’autonome si vous n’avez pas le choix. Semer est une affaire de spécialiste, si vous n’en êtes pas un, demandez conseil.

L’entretien d’un érable du Japon

L’entretien d’un érable du Japon est très exigeant ! Pour lui conserver une allure élégante, tailler le bien régulièrement au sens géométrique du terme. Débarrassez-vous également du bois mort ou conserver-le si vous avez un poil à bois, le bois mort peut avoir de multiples utilités. Il est connu pour les amateurs de bonsaï que la taille de l’arbuste doit se réaliser à l’automne pour la beauté visuelle de l’ensemble et le plaisir des spectateurs.

Il ne craint pas le gel, cependant il est nécessaire de pailler les jeunes arbres avant l’hiver dans les régions exposés au froid. N’hésitez pas à arroser régulièrement cet arbuste à partir du printemps, surtout les premières années de plantation. En été, sous les climats chauds, arrosez-le le soir, si possible avec de l’eau non calcaire, l’eau de pluie est conseillée.

Comme toutes les plantes ou arbuste, l’érable du Japon rencontre de nombreux prédateurs (cochenilles, chenilles, pucerons), mais aussi les maladies courante comme le Mildiou, identifiable aux premiers regard par l’apparition de tache brune ou noire, ou encore le recroquevillage des feuilles.

Dans ce cas pulvérisez une solution de savon noir et d’eau tiède sur tout le feuillage et dite adieu à ces parasites.

L’érable du Japon craint donc :

  • Les pucerons
  • Les chenilles
  • Les cochenilles farineuses
  • Le pourridié
  • Le Mildiou

La grâce de l’érable du Japon

Douce et élégante, l’érable du japon est un chef d’œuvre d’équilibre lorsqu’il est correctement entretenus. S vous avez des envies de jardin à la japonaise, vous pouvez tout à fait faire des associations avec du bambou, même si celui- peut devenir rapidement encombrant, à surveiller donc, ou encore moins prolifique, associer votre érable à des azalées.

Votre jardin à la japonaise peut devenir un véritable nuanciers de couleurs naturelles, n’hésitez donc pas à varier les espèces, elles iront toujours très bien ensemble ! Il existe même une variété à feuille dorée que l’on nomme l’Acer shirasawanum Aureum, alors ne vous privez pas !

Pour un avis expert, nous vous conseillons la lecture de cette série de vidéos :

 

Planté des érables du Japon, c’est donner à votre jardin une resplendissance qu’il n’est pas courant de voir dans nos parcs.

Ainsi, vous êtes sûr de sublimer votre jardin en choisissant l’érable du Japon. Le choix s’offrira à vous, tant il existe de variétés, formes et couleurs diverses de ce magnifique arbuste asiatique.

Auteur de l’article : terredinfos

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des