bromelaïne

La Bromelaïne : un allié pour la lutte contre le cancer ?

La bromelaïne est beaucoup utilisée dans la médecine traditionnelle. Depuis de nombreuses années, c’est également le cas en médecine moderne afin de soigner les œdèmes post-traumatiques. Cette enzyme que l’on retrouve dans la racine de l’ananas mais aussi et surtout dans les tiges de ce fruit, a cependant encore de nombreuses vertus.

Ainsi, de nombreuses études scientifiques ont été menées notamment dans le domaine de la lutte contre le cancer.

 

Un allié aux traitements contre le cancer

Les recherches scientifiques ont établi avec certitude que la bromelaïne était un parfait allié des traitements traditionnels pour les malades du cancer. Ainsi, cette enzyme a des effets bénéfiques à de nombreux niveaux.

Tout d’abord, elle agit sur la douleur qui est due au cancer, mais aussi bien souvent aux lourds traitements médicaux pris par les patients.

C’est pour cette principale raison que de nombreux malades du cancer ingurgitent de la bromelaïne. Manger de l’ananas ne permet pas d’obtenir les doses suffisantes pour avoir un quelconque effet sur le corps, ou alors il faudra en manger en quantité industrielle ! Mais des gélules de bromelaïne existent et il est en général conseillé aux patients de prendre des doses assez élevées pour ressentir l’action de l’enzyme.

 

Consommer de la Bromelaïne sous forme de cure ?

Pendant les dix jours précédant chaque cure de chimiothérapie les patients sont donc invités à prendre une gélule de 250mg de bromelaïne avant chaque repas. C’est ainsi une manière naturelle de supporter plus facilement les lourds traitements médicamenteux infligés pour lutter contre le cancer.

Outre un effet sur la douleur, elle va permettre d’agir sur l’inflammation péritumorale, mais aussi stimuler le système immunitaire, ou encore aider à la cicatrisation après une intervention chirurgicale. Le patient ressent donc rapidement les effets de la bromelaïne.

De plus, l’enzyme a aussi un rôle préventif notamment sur les risques de thrombose, les œdèmes et les lymphœdèmes.

La bromelaïne est en fait une enzyme protéolytique. C’est-à-dire qu’elle agit sur les grosses molécules de protéine qu’elle dégrade et élimine du corps. De plus, elle a également le pouvoir de détruire la substance mucoïde entourant les cellules cancéreuses. Ces dernières se trouvent alors sans protection face au système immunitaire du corps humain.

 

Les études scientifiques liées à la bromelaïne

La bromelaïne est étudiée par les chercheurs depuis le début des années 70. Ainsi, au bout d’une quinzaine d’année les scientifiques ont pu constater l’effet de l’enzyme sur le cancer notamment le fait qu’elle empêchait les cellules cancéreuses de migrer vers des tissus sain. Mais aussi qu’elle préviendrait des métastases.

Depuis, les scientifiques ont découvert d’autres actions de la bromelaïne, qui en fait une pafaite alliée pour les traitements anti-cancéreux. Des actions telles que la stimulation des défenses immunitaires ou l’induction du suicide des cellules cancéreuses.

Bromelaïne
Les racines d’ananas contiennent de la Bromelaïne

 

Mais les recherches sont toujours en cours, car la bromelaïne n’a pas livré tous ces secrets. Il semblerait en effet que deux molécules tirées de l’enzyme puissent avoir des actions fortes sur le cancer. Ainsi, ces molécules pourraient bloquer la croissance de nombreuses tumeurs et induire ainsi une nouvelle manière de traiter la maladie.

 

Un complément alimentaire pour les troubles de la circulation

De plus, prise en tant que complément alimentaire, la bromélaïne aurait également des effets sur les troubles de la circulation et les maladies cardiovasculaires. L’enzyme limiterait en effet le risque de thrombose et d’embolie en inhibant la formation de fibrine.

Elle serait également une alternative aux anti-inflammatoires non-stéroïdiens prescrits en cas d’arthrose ou de polyarthrite rhumatoïde.

 

Conclusion

Et pour finir, en agissant contre les bactéries pathogènes intestinales, elle serait très efficace contre la diarrhée. La prise en tant que complément alimentaire se fait sous forme de gélules ou de comprimés à prendre au cours des repas. Selon les cas, la dose journalière recommandée va de 1500 à 3000 mg, et peut être prise en une, deux, ou trois fois.

Pour savoir quel dosage vous devez prendre, référez vous à un professionnel de santé tel que votre médecin ou votre pharmacien.

Auteur de l’article : terredinfostv

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de