ecosia

Ecosia, Ecogine, Lilo… les moteurs de recherches solidaires !

Ecosia, Ecogine, Lilo… les moteurs de recherches solidaires !
5 (100%) 5 votes

Qui parmi vous connaissent Ecosia ou encore Lilo ? Un moteur de recherche écologique ça ne vous dit rien ? L’idée peut paraître curieuse, elle a pourtant émergée de la tête de Christian Kroll, un allemand, qui à l’origine du projet né en 2009.

Ecosia : le moteur de recherche écologique ?

Ecosia est un moteur de recherche « ecoresponsable » qui entend mettre les technologies du web au service de la protection de l’environnement. Sur un plan technologique, ce moteur de recherche n’a rien de plus que les autres, côté bilan carbone, ce moteur de recherche consomme comme les autres ; si la consommation est identique, la différence résident en ceci qu’à la différence de Yahoo et de Google, la plus grande partie des gains de Ecosia sont reversés à une ONG ; l’internaute fait donc une bonne action en passant ce moteur de recherche pour naviguer sur le web.

ecosia

C’est une manière discrète de participer à une action humanitaire et concourir à la protection de l’environnement. Ecosia possède un partenariat avec Yahoo et Bing pour assurer le service de recherche, ne soyez donc pas inquiet toutes vos requêtes trouveront leurs réponses, il ne faut donc pas hésiter à utiliser cet outil formidable proposé par Christian Kroll !

Récapitulons, Ecosia est un moteur de recherche :

  • au bilan carbone nul
  • qui reverse ses gains à des ONG
  • partenaire de Yahoo et Bing

Ecosia n’est pas le seul moteur de recherche du genre. Avant même que le moteur de recherche Ecosia ne voit le jour, Chris Kroll avait développé un autre outil et moteur de recherche nommé « Forestle ». Depuis d’autres ont embrayés le pas…

Lilo : un succès mérité !

Lilo est moteur de recherche écologique crée en 2014 connaît un succès mérité ! Lilo est également le nom d’une startup née à partir de financements solidaires via la plate-forme Ulule. Lilo, né donc d’une projet participatif, est un moteur de recherche écologique qui finance lui-même par ses bénéfices, des projets sociaux et environnementaux.

Le principe est simple, pour chaque requête effectué sur Lilo, l’internaute gagne une « goutte d’eau » qui se transforme en « argent virtuel » avec lequel vous pouvez, à tout moment reverser (c’est le mot !) vos gouttes d’eaux remportés sur un ou plusieurs projets solidaires et écologiques sélectionnés par l’équipe de Lilo.
Les gouttes d’eaux se convertissent en argent et lorsque le projet a remporté suffisamment de gouttes d’eaux, la généreuse équipe de Lilo lance un nouveau projet.

Lilo : un métamoteur au service de l’environnement ?

Sur un plan technologique, Lilo est plutôt un « métamoteur » car il utilise plusieurs autres moteurs de recherches comme google et yahoo qui le rend tout aussi performant que ses derniers, vous ne verrez pas donc de différence !

lilo

 

 

Ecogine : le moteur de recherche écolo « Made in France »

Ecogine est un moteur de recherche crée en 2008 par 3 jeunes polytechniciens français. Il est le premier et le seul moteur de recherche éthique et écologique ayant un statut associatif, ce qui signifie qu’après avoir payé ses charges de fonctionnement, Ecogine reverse la totalité de ses revenus à des associations environnementales désignées par un vote. Ecogine compense le carbone généré par l’activité des internautes. Enfin, la page d’accueil présente de magnifiques photos non anthropiques qui agrémentent le parcours des internautes. Développé sur la technologie utilisé par le moteur de recherche Yahoo France, si vous êtes du genre à préférer le “made in France”, alors ce moteur de recherche a tout pour vous plaire…

Surfer avec Ecosia et sauver la forêt amazonienne !

Pour Christian Kroll, Ecosia n’est pas seulement un moteur de recherche écologique, il est également un généreux donateur : une grande partie de ses revenus sont reversés à WWF pour la préservation de la foret amazonienne, un projet humanitaire assumé par Rainforest Alliance, une ONG internationale :

« qui œuvre pour conserver la biodiversité et assurer des moyens de subsistance durables aux populations locales ». C’est par une prise de conscience au cours d’un voyage au tour du monde que ce jeune entrepreneur devint sensible aux problématiques de développement durale : « J’ai eu le sentiment que je pouvais agir et apporter ma contribution à ce problème en collectant de l’argent au profit des gens les plus à même d’apporter une solution. »Ecosia

ecosia

Le natif de Wittenberg a réunit autour de lui une petite équipe dynamique et engagée pour promouvoir le développement durable au travers d’outil comme Ecosia. La mission sociale et écologique d’Ecosia couvre tout un ensemble d’activité qui ne réduit pas au moteur de recherche Ecosia. Avec ses nombreux partenariat avec des ONG, Christian Kroll et son équipe soutien de manière financière, en matériel et en moyen humain le travail de bon nombre d’ONG sur le terrain. Ecosia ne fait donc pas que sauver des arbres ! Ecosia est une entreprise modèle car elle fut la première entreprise allemande à obtenir la « certification B Corp » :

« une certification octroyée aux sociétés commerciales (à but lucratif) répondant à des exigences sociétales et environnementales, de gouvernance ainsi que de transparence envers le public. ». Ecosia comme d’autre société sont récompensés ainsi pour leurs efforts et leur engagement au sein des entreprises du secteur privé pour y faire germer les nombreuses possibilités qu’offre le développement durable pour le bien de l’intérêt général. « Wikipédia

Ecosia : surfer pour un bilan carbone nul c’est possible !

La démarche de Ecosia aussi efficace que louable car elle permet de lier une activité simple et quotidienne à une œuvre humanitaire. Le coup de génie réside également dans le principe l’internaute effectue des dons sans dépenser d’argent, rien qu’en naviguant sur internet ! Tout le monde peut donc le faire. Il suffit de mettre le moteur de recherche Ecosia en page d’accueil de son navigateur web (Mozilla, Chrome, Opéra) et vous pourrez contribuer à chaque requête pour sauver un peu plus la forêt amazonienne et encourager le commerce équitable. Vous ne pourrez pas sauver à vous tout seul un arbre en quelques clics cela va de soi mais si il n’agit là que d’une expression elle recèle une certaine part de vérité si des milliers voir des millions de personnes adoptent les mêmes réflexes d’utiliser ce navigateur écologique.

Auteur de l’article : terredinfos

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des