Convivialité au travail et performance de l’entreprise : est-ce compatible ?

Le bien-être au travail est sans doute plus important que ce qu’on laisse paraître. L’OMS l’a défini comme étant la joie ou l’harmonie liées aux qualités et aux capacités personnelles du travailleur ainsi qu’aux conditions et à l’environnement de travail.  C’est une question sur laquelle on devrait s’attarder étant donné  les circonstances liées à la précédente crise sanitaire. Cet état d’esprit apporte bel est bien des atouts majeurs au niveau sanitaire et économique.

En effet, mis à part la santé publique, la productivité de chaque individu et celle de l’entreprise est en jeu. Les recherches de Mozart Consulting le démontrent d’ailleurs à la page 11 de l’étude IBET version 2018. Selon elles, la perte engendrée par une entreprise en une année est de 13 500 euros par salarié, qui ressent un mal-être au travail.

 

Bien-être, engagement & productivité

Pour favoriser la productivité d’une entreprise, il faudrait avant tout travailler à partir de la base, c’est-à-dire, à partir de chaque salarié. Le bien-être engendre un sentiment d’appartenance chez celui-ci. Ce qui incite, en conséquence, son engagement vis-à-vis du projet et surtout vis-à-vis de l’entreprise en général. Grâce au lien d’engagement et d’appartenance, il se sentira plus affecté par les résultats et les activités de l’entreprise. Choses, qui le pousseront à œuvrer pour sa productivité sur le long terme et pour sa réussite. C’est la raison pour laquelle le bien-être, l’engagement et la productivité sont dits inséparables et cumulatifs.

Ce n’est pas tout, l’environnement et les conditions de travail ont un impact direct sur les performances du salarié. Ainsi, un lieu de travail bénéfique réveillera le meilleur chez ceux qui y travaillent. Dans ce cas, on remarquera plus de cohésion, de créativité, de recherche et de collaboration ainsi que plusieurs facteurs favorables au développement d’une entreprise. Et tout ça, grâce au bien-être au travail !

 

Attractivité & image de marque de l’entreprise

La majorité des jeunes diplômés, la majorité des salariés de moins de 25 ans et ceux qui  sont à la recherche travail privilégient l’environnement de travail avant la rémunération. Il s’agit donc d’un  critère clé à prendre en compte pour attirer les meilleurs techniciens pour une entreprise. Le bien-être au travail fait d’ailleurs partie des principales raisons pour lesquelles une personne s’intéresse particulièrement à une entreprise. Et vis-versa, le mal-être au travail figure parmi les principales causes de démission des salariés. Une investigation IFOP  confirme justement ces dires, vu que selon 96 % des personnes à la recherche de travail s’intéressent plus à l’atmosphère et aux conditions de travail qu’au salaire. Elles préfèrent donc recevoir une petite rémunération et profiter d’une ambiance conviviale au travail tout en ayant le sentiment de se trouver chez soi.

Pour garantir le bien-être au travail, il est par exemple possible de d’arranger les bureaux, d’améliorer les emplacements, d’augmenter le nombre de fenêtres, de plantes et de système d’aération. L’augmentation des espaces de travail ainsi que le rajout d’une salle de pause pourraient, en plus, aider les salariés à se sentir à l’aise au travail. Dans celle-ci, une livraison de café et fruits au bureau sera aussi bénéfiques. Pour trouver les bons produits et privilégier un meilleur rapport qualité-prix, des comparateurs en ligne proposent à tout type d’entreprise leurs services accessibles et fiables.

 

Rétention & turnover

Pour éviter de perdre ses meilleurs éléments et de payer les frais onéreux de l’engagement d’une nouvelle équipe, les entreprises devraient travailler sur les manières qui leur permettront de garder leurs salariés. Le but est d’éliminer toutes les raisons qui les pousseront à partir en les mettant à l’aise et  en les chouchoutant. Les salariés devraient voir leur entreprise comme une grande famille, à un tel point qu’il serait hors de question de la quitter.

Afin d’y arriver, il n’y a rien de plus que leur épanouissement. Le secret est donc de se démarquer de la concurrence par le biais d’une ambiance de travail confortable et favorable. Et qui plus est, l’étude de l’institut Gallup estime cette technique comme étant la meilleure pour lutter contre le turnover vu que le bien-être au travail réduit son taux de 25 à 65 %.

 

Performance organisationnelle & économique

Les performances des salariés sont  assurées par leur épanouissement au travail. Il s’agit donc d’une question de motivation car le manque de motivation l’incitera à s’absenter, à moins s’engager et augmente par la suite le turnover. Si une entreprise arrive à  réduire, voire même, à éliminer ces facteurs réduisant les performances et le dynamisme de ses salariés, l’organisation ainsi que le rendement financier au niveau de l’entreprise ne pourrait que s’améliorer. C’est d’ailleurs un fait prouvé par une étude de l’Institut Gallup en 2018. Selon cette investigation, les salariés bien traités et épanouis sont 4 fois plus performants que ceux qui travaillent dans une entreprise qui ne favorise pas le bien-être de leurs collaborateurs.

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x