assurance habitation

Comment choisir son assurance habitation ?

Comment choisir son assurance habitation ?
5 (100%) 1 vote

Une assurance habitation couvre essentiellement les biens de votre habitation et votre responsabilité civile dans tout ce qui touche votre vie privée.

La responsabilité civile et votre assurance habitation ?

Obligatoire uniquement pour le locataire qui doit se couvrir vis-à-vis du propriétaire, l’assurance habitation est souvent mal considérée, les locataires rechignent bien souvent à souscrire à cette assurance qu’ils estiment devoir être supporté par le propriétaire des lieux. Mais la responsabilité civile engage la pleine responsabilité du locataire qui jouit du bien et seulement à ce titre, et il serait bien abusive que cette responsabilité soit pleinement assumée par le propriétaire qui ne peut être responsable de tout.

Bien souvent, le locataire ne prend véritablement conscience de l’utilité de la souscription de son assurance habitation le jour où les problèmes surgissent. Encore faut-il que cette assurance se montre à la hauteur des prestations qu’elle prétend remplir, d’où l’importance décisif du choix d’une bonne assurance habitation. Vous pouvez vous rendre sur les-masure.fr où un dossier est consacré au choix d’une assurance habitation.

Globalement, la pertinence de votre démarche dans le choix de votre assurance habitation repose à notre sens sur deux prérequis essentiels :

  • prendre le temps d’identifier vos besoins réels
  • et étudier soigneusement l’offre de votre assureur.

Identifiez vos besoins

En tout premier lieu, il convient de bien définir la surface précise de votre logement (notamment dans le cas où la hauteur sous plafond n’atteindrait pas 1.80m), afin que votre assureur ne vous fasse pas facturer un produit surdimensionné par rapport à votre surface réelle. En toute logique, si les informations de votre bail correspondent à la réalité de votre habitat, votre assurance sera pondérée en fonction de la superficie. Si vous pensez que la surface réelle ne correspond pas tout à fait à la réalité n’hésitez pas à en faire part à votre propriétaire pour vérifier votre surface en m².

assurance habitation

Afin de souscrire une assurance habitation adaptée, vous devez également préciser le nombre de pièces et le nombre de personnes à assurer au sein de votre logement. L’assureur doit être informé des détails précis de votre bien. Il est important de noter pour votre assureur l’existence d’extensions au logement (chalet de jardin, studio de jardin, véranda, garage etc.).

Estimez votre capital mobilier

Comme c’est la pratique en règle générale, l’assureur demande d’évaluer le capital immobilier avant de formuler tout contre d’assurance habitation. L’assureur doit pouvoir évaluer la hauteur du risque en cas de destruction ou dégradation sérieuse du bien et donc la hauteur de la somme susceptible d’être déclarée par le futur assuré.

Il va de soi que plus le capital mobilier est élevé, plus la prime d’assurance mensuelle l’est également. En revanche, dans le cas où votre bien prendrait de la valeur avec le temps, il est certain que votre contrat d’assurance habitation devra suivre, la pratique courante veut que l’assuré surévalue modestement la valeur de son bien en cas d’inflation de la valeur de son bien immobilier. Auquel cas, il est possible que vous puissiez d’une indemnisation en cas de sinistre quelque peu supérieure à valeur de votre bien mais cette surestimation se doit être très modeste sinon l’assurance augmentera ses prestations selon un barème qui reste son domaine réservé.

Pour les objets et biens mobiliers de valeurs (bijoux, œuvres d’arts, pièces de collections, vins, etc.), l’intervention d’un expert est nécessaire pour la détermination de leur valeur.

Sélectionnez les garanties souhaitées

Outre les garanties de base qui comprennent généralement la responsabilité civile dite responsabilité de la « vie privée », les dégâts des eaux, les catastrophes naturelles, mais aussi les accidents électriques, l’incendie et l’explosion, il est possible selon les formules, d’ajouter d’autres garanties, tel que la destruction, le vol, le bris de vitre, les attentats terroristes, etc.

Le choix du contrat d’assurance habitation

La souscription à un contrat d’assurance habitation doit faire l’objet de deux vérifications que nous estimons également essentielles :

L’assurance d’une garantie solide

  • Le contrat doit contenir la garantie des biens
  • La garantie responsabilité qui vous assure contre les dommages causés involontairement à un tiers

Les remboursements et plafonds de garanties

Dans ce cas précis, vous devez impérativement être en accord avec votre assureur sur les modalités de remboursement. Le remboursement doit être à la valeur d’usage du bien, avec application d’un coefficient de vétusté en fonction de l’état réel du bien et de son âge. Vous devez demander à votre assureur si vous serez remboursé aux prix de la valeur neuve du bien sur le marché auquel cas, l’assureur va rembourser le prix du bien assuré sans tenir compte de l’usure du bien. Cette précision est importante et elle est à l’origine de bien des litiges entre assurances et assurés.

assurance habitation

Il est également essentiel pour le contrat d’assurance de bien vérifier les plafonds de garantie (montant maximal que l’assureur doit débourser en cas de sinistre réel) notamment la franchise sur les objets précieux ou de grandes valeurs qui font bien souvent l’objet d’une expertise spécifique. Il est également vivement conseillé de bien conserver les factures d’achats de tous les équipements pour lesquels vous estimez qu’ils ont de la valeur car ces factures serviront de justificatifs à toute indemnisation.

La franchise

Vous devez également vérifier la franchise (somme qui ne sera pas remboursée par l’assureur en cas de sinistre) affectée dans le contrat d’assurance. Le montant de la franchise peut soit être une somme fixe, un pourcentage définit par l’assurance, ou une combinaison de ces deux critères.

Le prix

Le prix moyen pour une assurance habitation de bonne tenue tourne autour de 250 à 300 € par an, pour une surface comprise entre 60 ou 70 m². Mais en aucun cas, le prix ne doit être le premier critère de votre choix. C’est principalement sur la qualité que doit se porter le choix de votre contrat d’assurance et non nécessairement l’attractivité du prix. Pour faire jouer la concurrence, vous devez comparer les garanties, les primes mais aussi les plafonds de garanties, les franchises et non pas rechercher par réflexe le prix le plus bas.

Il n’est pas dans votre avantage de prendre la formule la plus basse et d’avoir de mauvaises surprises au moment du sinistre. Vous risquez dans ce cas de ne pas obtenir les garanties escomptées en raison du montant inférieur de garantie à la réalité de la valeur de vos biens.

Les conditions exigées par l’assureur

Pour le bon déroulement du contrat, vous devez absolument respecter les conditions exigées par votre assureur, notamment en termes de sécurité (double vitrage, barreaux aux fenêtres, points de sécurité supplémentaires pour la porte d’entrée principale, détecteur de fumée etc.).

Lisez impérativement votre contrat

La lecture des conditions générales de votre contrat est sans doute l’une des étapes la plus fastidieuse, elle est pourtant vivement recommandée, notamment les conditions particulières qui peuvent regorger de points de litiges ou de négociations. Elles renferment l’essentiel des garanties, le montant des franchises associées et les montants de plafonds de garantie. Cette démarche vous évite les mauvaises surprises en cas de sinistre.

Remarque : pour faire évoluer votre contrat d’assurance au fil de votre vie, vous devez informer votre assureur des modifications majeures de votre vie (naissance d’un enfant, déménagement, travaux d’aménagement de l’habitation etc.)

Auteur de l’article : terredinfos

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de